Compte-rendu de l’AG du 26/06/2016

Compte-rendu de l’AG du 26/06/2016

Contre-référendum NDDL : le principe de la démarche en 8 questions, et la possibilité de laisser un commentaire libre sont rappelés. A ce jour 3644 personnes ont voté, de la ville, du département, et quelques 1500 de plus loin dont l’étranger. Le non l’emporte largement, globalement et par question. Plusieurs centaines ont laissé un commentaire. Les résultats détaillés ont été rendus publiques. Le contre-référendum reste ouvert pendant encore plusieurs mois.

Assemblée des blessé.e.s : le dépôt de 11 plaintes collectivement pour violences policières a été annoncé en conférence de presse et réalisé.

– Il est proposé d’afficher son opinion contre la loi Travail à sa fenêtre, dans une opération « Fenêtres debout » inspirée d’un exemple local.

Devenir de Nuit Debout Nantes pendant l’été : la question est abordée de savoir si des réunions régulières doivent être maintenues et à quelle fréquence, sur la base du constat d’une baisse de régime depuis une dizaine de jours. Les causes identifiées de cette baisse sont :

o l’accumulation de fatigue chez les habitués, en particulier ceux qui prennent part à la logistique et à l’animation du groupe,

o la difficulté d’impliquer activement de nouvelles personnes dans le mouvement (logistique, commissions…) qui ne permet donc pas de relayer les plus impliqué.e.s,

o le manque de Commission Sérénité

o mais aussi la tenue des examens et de l’Euro 2016, l’absence de relais dans la presse ou la mauvaise presse

– Les solutions proposées sont :

o Maintenir une présence régulière, pour montrer qu’on est toujours là et en opposition ou faciliter la reprise à la rentrée

o Réduire à 3 fois par semaine en se concentrant sur la fin de semaine : faire moins, mais mieux, avec des soirées thématiques pour mobiliser plus de monde

o Réduire à une fois par semaine en choisissant un jour calme comme le dimanche

o Faire des séances l’après-midi pour que des gens avec enfants puissent venir, faire un pique-nique

o Délocaliser Nuit Debout vers des pelouses, par exemple celles de l’hôtel Dieu, pour profiter d’un meilleur climat

o La baisse de régime touchant d’autres Nuit Debout en France, on pourrait refaire l’expérience de la connexion entre Nuits Debout et se relayer entre villes pour la tenue des séances

o Faire une pause et réactiver Nuit Debout quelques jours avant l’université d’été du PS ou pour la proposition d’AG numérique de Caroline de Haas relayée par les Nuits Debout, respectivement du 25 au 28 août et le 5 juillet ; l’enjeu est de ne pas se décrédibiliser, de se reposer, et de prendre le temps de la réflexion critique sur ce qui a été produit à Nuit Debout ces derniers mois. La présence physique à Bouffay pourrait être remplacée par une démarche de communication, via des affiches et publications portant éventuellement un logo de Nuit Debout (à créer). Nuit Debout reprendrait ensuite son fonctionnement normal à la rentrée.

o Il y aura une opération Plage Debout pendant une quinzaine de jours cet été, sur la côte ouest : un espace de débat sera proposé sur les plages, les échanges filmés, et pourra être diffusé ensuite sous forme de web TV.

– S’y ajoutent des suggestions pour redynamiser le mouvement :

o Créer un journal avec suffisamment de poids et suffisamment pérenne à Nantes pour relayer Nuit Debout et avoir une presse locale plus neutre ; il est rappelé qu’un premier 24 pages a été publié, un deuxième est en préparation pour début juillet ; pour d’autres il faut davantage se saisir des réseaux sociaux face à une presse perçue comme mourante

o Trouver des thèmes forts pour attirer de nouvelles personnes : éducation populaire, alternatives économiques, politiques, etc ; l’enjeu est de sortir d’une posture de réaction, d’anti-système, pour faire des propositions concrètes, être créatif (l’AG numérique proposera de telles choses le 5 juillet)

o Refaire une fausse manif de droite, qui avait eu un certain succès

o (re)travailler à l’agrégation des mouvements, ne pas rester sur la loi « Travail »

– A l’issue de l’AG, il est décidé collectivement de faire une pause des réunions à Bouffay jusqu’au mardi 23 août à 18h, pour préparer l’arrivée de l’université d’été du PS à Nantes, en commun avec d’autres mouvements. Des groupes de travail continueront à se réunir (Commission Constituante, projet Plage Debout…). La date du 5 juillet est également retenue avec la proposition d’AG numérique contre la loi « Travail » et son monde.

– Plusieurs témoignages sur ce que les gens non impliqué.e.s attendent ou non de Nuit Debout :

o Une proposition politique, une posture créatrice, une troisième voie entre la conformation au système actuel et la galère

o Certaines personnes (dont forces de l’ordre) voient Nuit Debout comme un mouvement intéressant mais peut-être trop précoce : l’échéance des élections en 2017 placent certains dans une position d’attente malgré l’exaspération croissante. Pour d’autres le déroulement de Nuit Debout est déjà une forme de résistance et de campagne.

– Une personne réaffirme sa volonté de passer à l’étape suivante en proposant un projet politique : il s’agirait de présenter non un individu mais une équipe qui constitue déjà un gouvernement de non professionnels de la politique, mais de personnes professionnelles dans leur propre domaine. La proposition est ouverte à la discussion et peut faire l’objet d’une commission. Quelqu’un répond qu’il est important de laisser une place aux non professionnels, non diplômés.

L’œuvre d’art place du Bouffay : recherche d’idées et de volontaires pour la construire le 16 juillet après un pique-nique, un architecte s’est proposé pour faire la structure de soutien. La construction pourra être filmée pour être diffusée. La dédier ou en faire un hommage aux street medics ? refléter l’idée de l’œuvre officielle qui se tiendra place du Bouffay pour le voyage à Nantes (serait un ensemble de containers découpés avec morceaux suspendus à une grue) ?

Proposition d’un groupe de parole sur les violences policières : contacter Frédérique via freya1@hotmail.fr ou le 0666952231

Lancement de la radio libre nantaise : réunion le dimanche 3 juillet vers 14h30 pour organisation, lieu à décider.

– Rapide intervention sur le Brexit : la division des pays n’est pas dans notre intérêt ; il ne faut pas abandonner l’idée d’une Europe sans guerre, d’un consensus international.

L’AG se termine par le vote sur l’organisation de Nuit Debout pendant l’été, les résultats préliminaires du référendum officiel, le rappel de l’agenda estival :

5 juillet : AG numérique proposée par Caroline de Haas, relayée par les Nuits Debout de France

16 juillet : pique-nique et construction de l’œuvre d’art

– Maintien des réseaux sociaux et du site internet ;s suspension des réunions place du Bouffay

23 août à 18h : réveil de Nuit Debout pour l’université du PS

Puis lancement de l’apéro, dédié aux personnes impliquées, aux victimes de la répression policière et médiatique et à ceux qui la combattent, l’assemblée des blessé.e.s et les street medics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *