Commission Constituante Nantaise – Réunion du 19 mai 2016 – Compte-rendu

Commission Constituante Nantaise – Réunion du 19 mai 2016 – Compte-rendu

Commission Processus Constituant Nd Nantes

Réunion du jeudi 19 mai 2016 [Compte-rendu]

12 participants

Ordre du jour :

  1. Notion de vote
  2. Notion de débat au sein de l’AG
  3. Notion de sondage.

1/

  • Le processus de vote au sein de la commission constituante a pour objectif l’établissement du consensus.
  • Sur le vote pendant le processus constituant : la mise en place d’urnes donnerait un aspect solennel et symbolique aux votes, plus que d’autres modalités comme le vote à main levée. Cela permet un vote confidentiel, pour prévenir de tous moyens de pression.

Les propositions soumises à l’AG pourront être retoquées par celle ci. Auquel cas les critiques soulevées seront prises en comptes pour une nouvelle rédaction par la commission – en fonction de l’argumentation apportée. Si toutefois aucun consensus n’était trouvé à l’issue de ce travail, les travaux nantais seraient transmis à la ville suivante avec les critiques apportées.

2/

Avant le vote en AG, il est nécessaire qu’il y ait un temps de débat préalable, non garanti par le déroulement des échanges en AG aujourd’hui, qui sont davantage des prises de parole successives, une juxtaposition de points de vue, que des échanges d’arguments qui se répondraient entre eux. Le débat mouvant semble une bonne alternative pour faire émerger les arguments et les lignes de fracture. Il serait intéressant de revoir la notion de débat dans le cadre des propositions du processus constituant.

Point technique : faut-il absolument rechercher le consensus? Il existe une différence fine entre consensus et consentement. Le consensus c’est « tout le monde est d’accord » avec la proposition, le consentement c’est « personne n’a d’objection » contre la proposition (détail: http://www.leblogdelafacilitation.com/le-consentement-une-alternative-au-consensus/). Plus on est nombreux et plus la décision aura des effets concrets et engageant, et plus on a intérêt à opter pour une décision prise à majorité qualifiée.

Pour favoriser la participation à la construction d’une proposition robuste :

Placer une boîte à idées physique de la commission constituante pour améliorer une proposition votée mais non retenue. Les arguments écrits seront eux aussi pris en compte pour le travail de reformulation.

3/

Quelqu’un évoque les débats mouvants. L’idée que la commission constituante organise un débat mouvant.

Dans l’objectif de préparer un vote, d’éducation populaire. Le côté ludique du débat mouvant est évoqué. Comment parler régulièrement d’un thème au-delà des problèmes techniques? Demander aux autres commissions constituantes NuitDebout comment elles font pour avoir leur existence et travail légitimé.

Les réunions auront lieu deux fois par semaine. La semaine prochaine elles auront lieu mardi 24 et jeudi 26.

A réévaluer la semaine prochaine pour dans deux semaines, en fonction de comment ça se passe, notamment le rapport entre la tenue de la réunion et le retour de manif.

Pour mardi : ordre du jour

Présenter le rôle d’une Constitution, de l’intérêt d’une constituante, la finalité du processus d’écriture. Coordination avec les autres NuitDebout. Insister sur l’importance de la convergence des luttes en AG et sur ce que cela signifie, sur le rôle de l’écriture d’une Constitution pour NuitDebout en rapport avec la CdL. NuitDebout Toulouse a proposé, et d’autres Nuits debout s’y sont greffées. Intéressant à expérimenter. Parler de l’idée d’une commission fixe. Recentrer le rôle de l’individu dans la Constitution. Les révolutions arabes n’ont pas préparé leur pré-constitution. Nous devons en tirer les conséquences qui s’imposent.

En résumé, l’intérêt d’écrire une constitution pour NuitDebout c’est :

– une façon de montrer qu’écrire une constitution est possible

– un exercice pédagogique pour faire grossir le mouvement

– un dépassement des idées actuelles défendues par différents penseurs, blogueurs et politiciens contemporains, en inventer de nouvelles

– un modèle de société idéale qui doit susciter l’envie

Toutefois, il ne faut pas jouer sur les peurs. Si la démarche est intéressante, le processus est long et ambitieux. Il passe avant tout par l’expérimentation. On doit rester prêt à concevoir la suite en fonction des événements.

Fin de séance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *