Compte Rendu AG du 18/04/2016

Compte Rendu AG du 18/04/2016

(Les différents intervenants seront ici qualifiés par des lettres majuscules, les passages en italique correspondent à des observations empiriques relevées pendant ma prise de notes, telles que par exemple un état d’ébriété manifeste du preneur de parole.)

A :

-Appelle à visiter le site pour prendre connaissance des comptes rendus.

-Propose des captations vidéo du travail des commissions avec une diffusion effective (sur le site ?) dès vendredi.

-Appelle à manifester le 20/04 et rappelle aussi qu’une institutrice travaillant dans le 93 fera une intervention à Nuit debout.

-Appelle au débat sur le salaire universel.

-Pour le 21/04 appelle à faire le lien avec le mouvement « On bloque tout », avec la question de la légitimité des actions fortes.

-22/04 Propose un concert du groupe « le gang des petites roues ».

B :

-Propose un événement hip-hop (open mic, graphe, lecture) visant à inclure la jeunesse des banlieues à nuit debout, propose le 27/04 comme date. (A lier : la commission bricolage pourrait-elle penser à la fabrication d’un panneau pour les grapheurs ?)

-Pour voter l’événement deux autres dates possibles : mercredi avant la manif / vendredi après la manif

C :

– Déclare : Une ville populaire doit être une ville où l’on peut s’exprimer artistiquement sur ses murs.

D :

-Signale qu’il y a un programme à remplir librement sur la place.

-Propose un concert pour le 28/04.

E :

-Prend la parole à propos de la situation au Brésil. Il est visiblement brésilien et il appelle à se méfier des médias français comme brésiliens et à prendre conscience qu’un coup d’Etat est en cours dans ce pays. Travailleurs, paysans et étudiants y perdent aussi leurs droits.

F :

-Souligne le problème des denrées au niveau du bar et appelle à la participation commune.

G :

-Cherche à sensibiliser à la cause féministe dans le mouvement, car de plus en plus de femmes sont harcelées pendant les nuits debout. Il y a l’idée de créer un « safe word » (signal d’alerte contre les agressions ne pouvant être interprété dans d’autres circonstances). Ce mot reste à définir et à voter.

-Créer une affiche pour informer et sensibiliser les gens à ce problème.

-Même problématique pour les vols.

H :

-Intervention de la commission LGBT qui rappelle la journée mondiale de lutte pour la cause le 17/05. En lien avec la commission, il propose de mettre en place un atelier témoignage et jeu de rôle sur le sujet et à lancer la commission le soir même sur le sujet.

I :

-Propose la création d’ateliers d’éducation populaire.

-Mise en place de « débats » sur les questions de clivage social sous la forme d’exercices scolastiques, autrement dit les gens se rangent sur des positions (qui ne sont pas forcément les leurs) et doivent tenter de les défendre en débattant (ex : Oui contre non à la question de l’autorisation de la PMA).

J :

-Rappelle qu’il y a maintenant un PC en libre accès sur la place, ce qui peut être un moyen de relier les différentes nuits debout en temps réel.

K :

-En lien avec le mouvement LGBT, propose de décorer la ville à l’aide d’une peinture délébile.

L :

Rappel des problématiques de la commission projet de société :

-Etablissement d’un revenu maximum à 6000 euros

– Partage du temps de travail en semaines de 25 h

-Réappropriation des moyens de production (contrôle de la collectivité)

-Redistribution des terres

-Les circuits courts.

M :

-Rappelle sur le même sujet qu’il faut redéfinir notre rapport à la nature, pour bien vivre dans notre monde il faut revoir notre rapport à l’environnement.

N :

-Signale qu’il se rend à Calais et est dans le besoin de stylos vélédas et de lampes torches à destination des réfugiés.

O :

-Pose la question de la réappropriation des décisions juridiques de l’assemblée, nous avons l’information nécessaire pour lutter mais par quels moyens ?

P :

-Signale l’existence du site : universitédunous.fr où des réflexions sur ces questions ainsi que sur l’enjeu de la création collective sont développées.

Q :

-Rappel concernant les besoins de la commission restauration en denrées et matériel divers (ustensiles de cuisine, appareils ménagers)

R :

-Signale l’existence des « Fablabs de Nantes » de l’association Ping. Il s’agit d’un atelier coopératif qui met à disposition des machines diverses pour fabriquer toutes sortes d’objets dans le but de partager les savoirs manuels.

-Propose un axe de réflexion sur la place de la culture libre en démocratie.

S :

-Eprouve du plaisir à voir tant de gens réunis pour « prendre en main leur citoyenneté ».

-Se questionne sur l’évolution du mouvement, signale qu’il est important de se donner des objectifs.

-Rappel sur un refus total de la loi travail, sans concessions.

-Se questionne sur l’après Nuit debout : Un accord sur un candidat paraît impossible pour un tel mouvement, une assemblée citoyenne pourrait être la solution. Il faut se réapproprier les décisions de l’assemblée nationale.

T :

-Retour sur les propos sexistes en public. Signale qu’un geste existe sur Paris pour condamner ce genre de propos. Il s’agit d’un triangle réalisé en joignant les extrémités des pouces et indexs des deux mains.

U :

-Rappel de l’existence du forum sur le site nuit-debout-nantes.fr pour que les absents puissent prendre part aux débats émis sur la place.

V :

-Prise de parole sur la commission « sans frontières » concernant :

-Une nuit debout en prévision à Malakoff grâce à l’aide des associations oeuvrant sur place telles que « le café citoyen ».

-Rappel sur la nature de cette intervention qui doit être réfléchie et mesurée en rapport à la condition difficile du quartier.

W :

-Signale la mise en place de la commission « Débat violences » et des objectifs à en dégager.

-Rappel sur les violences policières nécessairement liées aux violences des manifestants.

-Rappel de l’existence d’une pétition visant à désarmer la police nantaise.

X :

-Signale qu’il a un bac+3 et qu’il vit dans la rue. Demande à l’assemblée si elle trouve sa situation normale.

Y :

-Propose de faire des grands panneaux pour sensibiliser au racisme, sexisme et autres discriminations sur lesquels les gens pourraient directement inscrire les solutions qu’ils connaissent à ces problèmes (documentation, association etc…)

Z : 

-Déclare en avoir marre des violences policières.

A1 :

-La commission réunion des luttes demande de la documentation faisant état de scandales de la part de certaines marques dans leur commercialisation, le but étant de préparer des actions de boycott ou blocage.

B1 :

-Sensibilise les gens sur l’aide à apporter aux handicapés et enfants présents en manifestation lorsque la police fait usage de la force.

C1 :

-Explique qu’il était aux nuits debout à Bordeaux avant Nantes et se questionne sur les moyens d’une mise en relation de tous les mouvements en France pour faire rayonner le mouvement au niveau national.

D1 :

-Retour sur un dégoût lié aux méthodes violentes gratuites de la police.

E1 :

-Signale que c’est sa première nuit debout.

-Rappelle qu’il est important de s’informer au jour le jour dans un pareil mouvement notamment grâce à internet.

-Rappel sur l’impunité et l’injustice de notre société (ex : Suite aux Panama Papers, l’UE fait voter le secret des affaires.)

-Rappel sur la fonction importante et la protection à allouer aux lanceurs d’alertes.

F1 :

-Constate que ce sont souvent les mêmes qui sont présents aux nuits debout.

-Confie qu’il est sans domicile et alcoolique.

-Se dit d’accord avec l’expulsion de Finkielkraut place de la République à Paris.

G1 :

-Rappelle qu’outre le rayonnement national du mouvement, il est important de mobiliser les gens au niveau local pour leur prouver qu’on peut impacter positivement leur quotidien.

-Signale aussi qu’il n’a pas la solution sur les moyens à mettre en place pour une telle tâche.

 

 

2 réactions au sujet de « Compte Rendu AG du 18/04/2016 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *