Compte Rendu du 09/04/2016

Compte Rendu du 09/04/2016

Préambule : Nous avons souhaité faire un tour de table pour que chacun puisse nous définir sa vision ou définition du travail aujourd’hui. Dans un deuxième temps, les types de travail ont été abordés ainsi que les conditions de travail. Enfin, différentes pistes de réflexion ont été proposées pour une autre vision du travail à mettre en place.

I/ Qu’est-ce que le travail ? (Tour de table des participants) Le travail est la création de la valeur, qui est génératrice de revenus mais pas seulement. Le travail bénévole et/ou domestique est aussi considéré comme créateur de valeur, de richesse. C’est pour cette raison que l’on a dissocié le terme « travail » du terme « emploi ». D’ailleurs, pour certains, le travail est associé à quelque chose de convenable, tant le salaire que les conditions de travail en elles-mêmes. Le travail est aussi notre contribution à la société. Le travail reconnu est de plus en plus rare, à part dans l’économie solidaire, le travail a de moins en moins de sens. On a rappelé que l’étymologie du mot travail venait du latin « tripalium » signifiant torture. La question de l’évolution du travail voire de sa disparition a été évoquée via des échanges sur l’automatisation, la robotisation et le progrès technique. A contrario, on investit plus dans l’armée que dans l’emploi. « Avoir un travail n’est pas une chance car l’entreprise paiera un salarié toujours moins qu’il ne rapporte. »

II/ Les différentes déclinaisons du travail : elles ont été évoquées à travers de le type d’activité et le type de contrat juridique salarial. Le type d’activité : bénévolat, domestique, travail familial (exemple de famille d’agriculteurs où seul un membre de la famille est un travailleur déclaré) Le type de contrat : CDI ≠CDD≠ contrat intérimaire ≠ stage ≠ contrat de service civique. Ces types de contrats favorisent un changement des valeurs et une division entre statuts. Avant, on avait un métier. Ensuite, on a eu un poste. Aujourd’hui, on a un contrat.

III/ Les propositions/ Réflexions • Droits individuels rattachés à 1 parcours et non 1 emploi • Réduction du travail à l’activité rémunérée • Revenu Universel de Base pour les femmes au foyer par exemple • Réaffirmer la notion de contrat social • Redistribution des richesses, de l’emploi • Réduction du temps de travail à 32h/semaine • Repenser la propriété des outils de productions aux salariés et des biens communs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *