Compte Rendu Commission LGBTQIAP

Compte Rendu Commission LGBTQIAP

LGBTQIAP + +

LESBIENNE GAY BI TRANSGENRE QUEER INTERSEXE ASEXUEL- LE/AROMANTIQUE/AGENRE & PANSEXUEL- LE/PANROMANTIQUE/PANGENRE

Cette commission s’est créée dans le but d’élargir la réflexion. Il est important si nous voulons

changer de société de ne pas reproduire une société hétéronormée et cisnormée. L’objectif est de lutter contre les discriminations liées aux Orientations Sexuelles et aux Identités de Genre-s.

Nous avons différencié les orientations sexuelles et les genres des personnes.

À la naissance un genre nous est attribué par les médecins, en fonction de l’apparence de nos organes génitaux externes. Étant basé sur un système binaire, le genre assigné (déclaré à l’état civil) est donc un pénis = mâle (un garçon) une vulve = femelle (unefille).

Sauf qu’il existe des personnes dont les organes génitaux atypiques ne peuvent être désignés de façon catégorique comme étant « mâle/femelle ». L’atypie se situe parfois au niveau chromosomique ou hormonal et est détectée plus tard.

Les bébés qui naissent avec des organes génitaux externes atypiques subissent généralement des mutilations sexuelles inutiles dans le but de « normaliser » leur apparence. Iels sont assigné-e-s arbitrairement fille ou garçon.

À savoir :

Si nous sommes en accord avec le genre qui nous est attribué à la naissance, nous sommes cisgenre.

Si nous sommes en désaccord avec notre genre qui nous est attribué à la naissance nous sommes

transgenre.

Aujourd’hui en France

  • On oblige les parents à choisir le genre de leur enfant même si cellui-ci est intersexe.
  • Pour les personnes trans, iels peuvent changer le genre inscrit sur leurs papiers à condition de passer devant un tribunal de grand instance et prouver une irréversibilité (stérilisation et/ou opération).
  • L’éducation genrée véhicule de lourds stérotypes dès l’enfance (exemple : jouets sexistes).  Manque d’éducation contre l’utilisation des insultes homophobes (du type pédé, enculés, gouine…) même si elles ne sont pas utilisées particulièrement pour viser des homosexuel-les, mais par habitude. Leurs utilisations contribuent à entretenir le climat et l’oppression homophobes. –
  • Les politiques peuvent tenir des propos homophobes dans l’assemblée ou avec « les Minables pour tous » sans être inquiétés par la justice.
  • Depuis les débats sur le mariage, beaucoup de haine homophobe à cause de la M pour tous qui a gagné beaucoup de batailles contre l’égalité homme–femme, les stéréotypes, les droites des personnes trans etc…

À savoir : L’orientation sexuelle comme le genre – n’est pas un choix !

Les solutions adoptée par Nuit debout Nantes

  • Lutter contre les stéréotypes de genre dès l’enfance
  • Apprendre à accepter la diversité des orientations sexuelles et des genres
  • Adopter l’usage du pronom de genre neutre : iel
  • Apprendre dès le plus jeune âge la base du consentement
  • Apprendre le sens des insultes et mettre fin aux insultes stigmatisantes
  • Respecter l’autodétermination des personnes : fin des mutilations sur les personnes intersexe etfin des stérilisations forcée et dépsychiatrisation des personnes trans.
  • Lutter contre le sexisme, le cissexisme, la transphobie et l’homophobie
  • Combattre le patriarcat et la société hétéro-normée

Point info ressources :

SYNTHÈSE

2

 

6 réactions au sujet de « Compte Rendu Commission LGBTQIAP »

    1. Bonjour,
      Je ne savais pas trop dans quel partie mettre ces questions. Par défaut, si je n’ai qu’un compte rendu, je les mets dans « Autres »… pour éviter d’avoir un menu « Compte Rendus Commissions » à rallonge, dès qu’il y a deux CR, je crée une nouvelle rubrique.
      merci de votre compréhension.

    1. l’usage du pronom neutre sert tout d’abord a sortir de la binarité du genre. Il sert a ne pas assigné un genrer à une personne que l’on connais pas son genre et évite de de le mégenrer.
      Également, il y a des personnes qui ne se reconnaissent ni dans le genre féminin ni dans le genre masculin, le genre neutre les respectent. Enfin le genre neutre permet de plus avoir un genre qu’il l’emporte sur l’autre.

  1. Salut,
    je ne sais pas si par ce biais on peut se mettre en contact, mais dans le doute: on est un collectif tpg nantais et on est en train de bosser sur la marche (slogans, banderoles….). On a avec nous une batucada pour faire un peu contre poids aux chars « clubbing ». On aimerait bien rencontrer des gentes de la commission lgbtqiap de nuit debout. Alors je laisse le mail du collectif et si ça vous dit et bien contactez nous. On est aussi sur fb. Julie pour le collectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *