Compte Rendu du 13/04/2016

Compte Rendu du 13/04/2016

Le mouvement parle de différentes inégalités.

Le bon sens nous dicte qu’évidement il faut être solidaire, éviter les injustices, etc… et pourtant dans la réalité, et cela malgré des conventions qui à la base vont dans le sens du peuple, il y a de plus en plus d’abus, de non respect des citoyens et de leurs lois.

Par conséquent, il serait intéressant de mettre en confrontation les textes et leurs détournements abusifs.

Actions proposées :

  • soirée AMAP et « burger bio » devant le Mac Do (sensibilisation à la malbouffe…)
  • semaine de boycott (grandes firmes, marques…), et mettre ceci en lien avec le buy-cott où l’on pourra promouvoir les commerces qui conservent ou se lancent avec une éthique certaine.
  • idée ! Pourquoi pas en faire une semaine national en nous mettant en lien avec les autres villes ?

A débattre :

  • que devons nous faire face aux nouvelles lois que le gouvernement tente de faire passer : lois EL Khomri, loi de modernisation électoral, CETA en cours de finalisation…

 

Violence/Casse

 

La violence a cours lors des manifestations mais jamais lors des Nuits Debout, c’est important de le rappeler.

Quelle est la différence entre les « casses» des vitrines de commerçants et celles des abris-bus ou encore celle des banques ?

Quelle(s) idéologie(s) mettent les « révoltés » derrière ?

Comment pouvons nous en tant qu’activistes du mouvements Nuit Debout répondre à ces actions ?

 

Nota Bene à propos des commerçants  : ils ne sont pas dédommagés lors des casses par leurs assurances, ils doivent payer les réparations de leur poche ; a contrario il est plus aisé pour une banque d’assumer des réparations.

 

 Actions proposées :

  • cibler une rue et remplacer toutes les affiches publicitaires par des affiches Nuit debout
  • ramasser les résidus de lacrymogène et autres qu’on se prend dans la figure lors des manifestations (qu’on soit totalement pacifique ou non…), puis les déposer ensuite sur une éventuelle « Balance de la Justice » (à voir avec la commission bricolage) face à la Constitution des Droits de l’Homme.

 

Actions dont nous débattons :

– aller voir les commerçants et leur demander s’ils souhaitent mettre en vitrine des affiches      « Nous soutenons Nuit Debout » ou simplement « Nuit Debout ». Ceci reste complexe car il n’est pas question pour nous d’une dérive « mafieuse » et que ceux qui ne mettent pas ces affiches se trouvent ciblés par les « indignés ». Le but n’est pas de faire un appel à la violence mais de continuer à exister un peu partout, y compris sur des affiches afin que des curieux puissent venir voir ce que l’on fait.

Média

 Certains médias manipulent l’information, nous l’avons notamment constaté lors de l’agression d’un homme place du Bouffay dans la nuit de lundi à mardi, agression qui a été mise en relation avec le mouvement alors qu’elle en était totalement indépendante.

De quelle façon les médias influencent l’opinion public ?

Les médias ciblent leurs publics, les grandes chaînes sont souvent corrompues, ce qui peut influencer évidemment l’opinion des gens et formater des mentalités.

Certaines générations n’ont pas changé leur fonctionnement pour s’informer depuis des années et passent à côté des nouveaux outils d’informations et a fortiori de ce nous faisons en ce moment, conséquemment certains peuvent avoir du mal à saisir les « symboles » et les idées que prône la Nuit Debout.

 

Actions proposées

soirée thématique sur les différents médias (leurs influences, les différentes lois qui les régissent, les journaux « corrompus »…)

–   dénoncer les informations erronés ou manipulées

–   créer une plate-forme en format WIKI où les comptes-rendus et autres informations pourraient être facilement accessibles.

–     mise en avant des médias alternatifs ( The Guardian, le Fil D’actu, Médiapart, Osons Causez, Usul, La Quadrature du Net…)

– le rôle de l’humour, de la satyre comme moyen d’interpellation (en lien avec la commission communication )

  • transmettre la sémantique aux médias afin d’éviter les amalgames

 

Actions à débattre :

  • établir un système de sondage auprès des gens (cela reste encore complexe au niveau des prises de position, de la liberté de la vie privé…)

 

Sensibilisation

 Un habitant de Malakoff a pu rapporter que le mouvements n’était pas vraiment connu dans les « quartiers » et que les habitants de ces dits quartiers ne sont pas vraiment informés de nos actions du moment.

Objectif : sensibiliser les gens au mouvement, tout le monde y a sa place !

Nous avons tous quelque chose à raconter, nous apprenons tous en écoutant nos voisins et nous sommes enrichis de pouvoir nous rencontrer ainsi et d’agir ensemble tout en restant dans la bienveillance.

 

Appel :

–    qui aimerait organiser un concert de sensibilisation à Malakoff ?

  • recherche de »médiateurs », c’est à dire des personnes motivés par l’envie d’aller rencontrer les habitants de Malakoff et leur parler du mouvement Nuit debout.

 

Économie

 appel : qui peut venir nous informer relativement clairement sur le revenu de base ?

 

Vie politique/Élections

 Les mandats ne devraient pas être renouvelables et plus courts.

 

A débattre :

La question du vote blanc a été abordée, le souhait étant qu’il soit comptabilisé.

  • personnifier le vote blanc, en votant pour un représentant qui l’illustrerait et démissionnerait aussitôt ; mais cela reste risqué puisque nous souhaitons sortir du système pyramidale afin de tendre à quelque chose de plus horizontal.
  • faut il faire une campagne pour le vote blanc ?

Appel :

Nous aimerions tendre à un autre modèle, il y a déjà quelques exemple en Espagne avec Podemos, en Islande avec le Parti Pirate qui obtient 43% d’estimation de votes favorables pour les prochaines élections, ou encore l’assemblé fédérale en Suisse…

  • qui peut nous parler des systèmes autogérés ou horizontaux qui sont déjà en place ?

 

2 réactions au sujet de « Compte Rendu du 13/04/2016 »

  1. Bonjour,

    J’ai informé sur la page facebook nuit debout, de mon envie de faire partie d’une « délégation » pour aller dans les quartiers motiver les habitants à participer à nuit debout.
    Je pense qu’il serait bien de prendre contact avec des gens qui travaillent deja dans ces quartiers.
    Ceci étant je ne peut pas venir avant la semaine prochaine aux nuits, j’aimerais savoir ce qu’il en est du coup, est ce que quelque chose est déja en place ou pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *