Compte Rendu du 09/04/2016

Compte Rendu du 09/04/2016

Les agriculteurs étant aujourd’hui victimes de surendettement et piégés dans un modèle productiviste, Nuit Debout à Nantes a décidé de se pencher sur la question de la crise agricole en essayant de se centrer sur les solutions.

La crise agricole : solutions proposées aux problèmes actuels :

Le productivisme agricole dégrade les conditions de travail des agriculteurs, et créé des fermes de plus en plus grandes et non-rentables.

  • Augmenter le nombre de producteurs sur des fermes de plus petites tailles pourrait permettre le retour à une agriculture plus respectueuse de l’environnement et avec des productions de meilleure qualité.

 

Le système pousse les agriculteurs à produire le plus possible, mais le gaspillage alimentaire en France est énorme.

La trop grande consommation de viande entraîne la perte de surface agricole (les céréales étant cultivées pour nourrir ensuite les animaux) et de production.

Le changement climatique et la pollution sont en partie engendrés par les produits chimiques et la mécanisation agricole.

Les intermédiaires, c’est-à-dire la grande distribution et les entreprises de transformation, récupèrent une grande partie de la marge au détriment des agriculteurs.

  • De nombreuses AMAP et autres types d’associations de producteurs ont été citées par les participants. Les « consommateurs » peuvent se tourner vers une nourriture locale et de saison.
  • Il faut réapprendre à cuisiner, à manger. Créer du lien citadin – paysan, renouer le dialogue, pourrait permettre une meilleure compréhension de la production agricole, et par la suite, une consommation alimentaire plus raisonnée.

L’agriculture peut être une voie pour des jeunes en recherche de vocation : il faudrait créer l’envie de s’y engager.

Utiliser le principe d’efficience énergétique : éviter les pertes d’énergie, par exemple en mélangeant les productions, que ce soit à travers la récupération de chaleur ou les énergies renouvelables.

Actions possibles par Nuit Debout :

Créer une cantine sur la place.

Contacter des paysans pour mettre en place une vente directe.

Créer du lien avec la ZAD de Notre Dame des Landes, qui est indépendante sur le plan alimentaire, pour permettre les échanges de savoir-faire.

Organisations locales, livres et vidéos cités :

  • Permaculture44,
  • Nantes Ville Comestible,
  • Court-circuit,
  • Demeter,
  • ADA,
  • Folle Tournée Paysanne,
  • Masamobu Fukuoka « La révolution d’un seul brin de paille » (livre)
  • Jardin des Fraternités Ouvrières (vidéos belges sur youtube).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *