Compte Rendu du 07/04/2016

Compte Rendu du 07/04/2016

Constat :
Les gens ont tendance à se désintéresser de la Politique
Sentiment de non maîtrise, (des procédures, du vocabulaire..) , sentiment de ne pas être consulté, d’un coté.
Sentiment d’incompétence de certains politiques et de jeux influence, de l’autre.
Les évènements récents nous font sortir de notre torpeur et nous poussent à nous réapproprier la chose politique.

Comment faire pour engager une réappropriation politique pour le plus grand nombre ?
-En transmettant les connaissances et compétences à tout le monde ? Comment ? En impliquant tout le monde, tout le temps ?
– Par des outils de décision et de désignation mieux adaptés : le referendum, le tirage au sort, le volontariat, le vote de lois et d’amendements par internet,… ?

La démocratie doit gagner en légitimité, en représentativité, comment faire ?
– Le Pouvoir doit-il être retiré aux grands groupes, aux banques… ? Comment séparer la finance de la politique ?
Pour quelles alternatives ?
– Faut-il interdire le lobbying ? Faut-il le rendre transparent pour mieux le contrôler par une assemblée populaire ?
– Le pouvoir doit-il être confié aux femmes à part égale dans toutes les institutions ?
– La notion bipolaire de droite et gauche est obsolète, quelles autres cartographies politiques doivent être proposées ?
– Doit-on prendre en compte le vote blanc ?
– Quelle position adopter par rapport aux enjeux de souveraineté liés à TAFTA (négociations européennes – accords transatlantiques)

Comment s’organiser autrement ?
– Comment se défaire de cette organisation pyramidale ?
– Comment  modifier la base de notre démocratie : la constitution, comment procéder ? Quel contenu ?
– Comment créer des commissions locales puis faire remonter au niveau national ?
– Il y a différents types possibles de démocraties (directe, autogestion, liquide…) vers laquelle veut-on aller ?
– Comment créer cette démocratie ?

——————————————————-

 

Commission Démocratie – Minutes – Séance du 38 Mars

Personnes présentes :

Marie, Adrien, Maud, Simon, Matthieu, Justine, Elena, Alexis, Sandrine, Margaux, Aurélien, Marion

Rapporteurs : Justine et Victor

 

Marion
Résumé de la séance précédente consacrée à la démocratie (36 Mars)
Proposition en terme d’objectifs des échanges : Que met-on derrière le mot démocratie ?
Invitation dans une première étape à discussion à bâton rompu sur cette question

Adrien
Définition : La politique c’est la vie de la cité, la vie en société.

Margaux
Le monde politique est très conformé par la vie des partis.
Il y a un phénomène de dépolitisation croissant des citoyens.
La politique est mise en spectacle, en scène.. Il faut re-politiser la société.

Alexis
La politique est présentée comme un bipartisme ‘gauche et droite’ qui n’est pas représentatif des forces en présence. ‘Il faut, dans l’hémicycle, une représentation tridimensionnelle des choses’

Matthieu
Le système est pyramidal, les décisions sont dévoyées et nous échappent.
Un système de commissions décentralisées pourrait permettre de proposer des solutions plus proches des personnes.

Christophe

Le système français est composé de parlementaires aux ordres (système présidentiel), le pouvoir est ailleurs : Medef, Otan, FMI..

Aurélien
‘En tant que citoyen de plein droit, j’observe que rien ne se passe, la démocratie est confisquée’
2005 référendum contre TCE
Aujourd’hui, la loi El Kohmri est en fait l’application d’une directive européenne imposée.

Matthieu

Convaincu de la force, des savoirs et de la compétence des collectifs pour résoudre les questions politiques.
De plus en plus de dispositifs sont testés, exemple en Suède : Des citoyens sont associés à des experts (sélectionnés pour leurs avis contraires) et des délibérations ont lieu à l’issue des travaux.
Les hommes politiques n’ont pas toujours la même capacité de synthèse que des groupes pluriels, c’est pourquoi il faut tester autre chose.

Margaux
défini Démo cratie
Demos (peuple) et cratos(pouvoir)
‘On doit reprendre le pouvoir’ ‘Il faut déconnecter le temps économique du temps politique’

Victor
Les rouages du système démocratiques sont bloqués, dévoyés et biaisés :

Exemple,  dans le cadre de l’élection présidentielle, lors de la quête des 500 signatures : les maires qui donnent leur signature à des candidats hors parti risquent d’être punis et auront des difficultés à obtenir des financements pour leur collectivité.

Nouvel exemple, hier, lors du vote à l’assemblée, dans le cadre du projet de loi de finances rectificatif, les députés adoptent, à la majorité, une mesure de transparence fiscale (publication du reporting pays par pays). Vient une suspension de séance injustifiée pour faire pression sur les députés qui ont votés pour, puis mobilisation d’un nouveau vote pour supprimer celui adopté 1 heure plus tôt..
La France sous régime présidentiel.. ne sera pas le fer de lance de la lutte contre l’évasion-optimisation fiscale..

Nos gouvernants et l’ensemble du personnel politique fonctionnent ‘hors-sol’.
Ils n’ont plus assez de liens avec le terrain, ni de vision concrète, ni savoir-faire qui leur permettraient d’engager leurs actions vers un horizon pertinent et vertueux.
Ils raisonnent à cours terme (durée de vie en fonction : 2 ans en moyenne).
Ils sont très influencés par les lobbies.

Léa
Cite Etienne Chouard et explique que notre système n’est pas une démocratie.

Adrien
Explique que la politique ne doit pas être un travail et doit être réappropriée par tous.
Le tirage au sort pouvant être un moyen de rétablir son fonctionnement.

Alexis

Il faut casser cette organisation pyramidale (top down)
Citation du mouvement de la transition, transitions towns (Rob Hopkins) initié à Totnes (Royaume Uni)
Nous avons de nouveaux outils pour décider autrement (horizontalité) à l’échelle des communes, sur de petits périmètres, en groupes de projets.

Aurélien
Nous sommes sous la domination de la professionnalisation politique, de l’emprise de la communication, de la confiscation du pouvoir par les institutions, les logiques de financement des partis…Pour changer de régime, il faut refonder ce qui régit ce fonctionnement : la constitution
Il faut donc créer une commission constituante. Comment la met-on en place ?

Margaux
Retrouve toujours les mêmes acteurs au pouvoir, souvent représentatifs d’intérêts privés.
Un tirage au sort permettrait ce renouvellement, tout en permettant à chacun de refuser le rôle.
Propose de mettre à bas la démocratie représentative et l’oligarchie.
Propose de la remplacer par une décentralisation à échelle plus réduite, une démocratie directe.

Sandrine
Doute du tirage au sort ou du volontariat (crainte d’un entre-soi).
Admet, en tant qu’urbaniste, que la technique est souvent cause d’une perte de sens dans les travaux d’aménagement menés. Il est très utile, de former des équipes composées avec des non techniciens.
Question finance, il faut interdire la spéculation. Non pas avec une taxe Tobin (qui n’agit pas à la source du problème)  mais avec une phrase simple dans la constitution, claire et sans équivoque.

Maud
Trouve qu’il y a trop d’échelons entre le pouvoir et les administrés. La démocratie disparaît, l’idée est détournée de son sens initial. Des votes plus locaux  pourraient être plus vertueux.

Matthieu
Le terme politique (vie de la cité) nous rappelle le caractère local de son esprit initial.
Les problèmes doivent donc se poser à différentes échelles, traités par des commissions en réseau.

Actuellement les ‘politiques’ n’ont pas plus de connaissances que les citoyens et sont souvent conseillés par des techniciens sous influence. Aussi, il déplore que peu de femmes soient représentées dans le personnel politique de la chambre haute (26%)

Le principe du tirage au sort lui semble vertueux et plus représentatif du peuple.

Vote blanc : pas décompté, pas visible dans les suffrages
Il constate que l’on est plus entendu par l’abstention.

Cloé
Intéressée par la démocratie représentative
Constate que l’élitisme se reproduit
Cherche comment séparer la finance du politique

Adrien
Propose de commencer par le local

Charlotte
Est assez mitigé sur le tirage au sort
Se questionne sur ce qui pourrait être mis en place avec internet

Christophe
Ne perçoit pas bien quel est l’objectif de la soirée.
Indique ce que la démocratie est embryonnaire, qu’elle pourrait prendre différentes formes :
-tirage au sort (Etienne Chouard)
-démocratie liquide
-directe
-autogestion
Indique que ces différents concepts sont abondamment étudiés et qu’il serait intéressant d’échanger une bibliographie à ce sujet.

Ivan
Il  n’y a pas de démocratie économique.
C’est un grand tort, car c’est là que s’exerce la démocratie réellement.
A la place, on peut assister à un simulacre fonctionnant ‘à l’émotion’.

Claudine
La remise en cause du fonctionnement démocratique actuel est quelque chose de nouveau. ‘Nous sommes à la croisée de quelque chose’

Victor
Victor revient sur la question du ‘gouvernement par l’émotion’ et indique quels sont les procédés de manipulation couramment employés (cerveau émotionnel/cerveau rationnel) pour  susciter des émotions comme ‘masque de fumée’ afin d’éviter de présenter (dans les médias) les arguments et l’exposé des motifs à la population.

Par exemple, actuellement des tractations importantes sur le TAFTA sont menées.
Elles restent secrètes alors même que les médias nous inondent d’images de jeux et de guerres.
Sachez que ce traité prévoit la fin de notre souveraineté par un tribunal arbitral qui gérera les différents entre les peuples et les multinationales.

Margaux

Les politiques sont généralement des hommes, vieux.
La politique, ce devrait être la confrontation des passions. Chacun devrait pouvoir exprimer et défendre ses opinions.

Matthieu
Il faut lutter contre le pessimisme
Ca fonctionne en Islande, aux USA, en Amérique Latine.
Matthieu tient à ce que le mouvement ne s’essouffle pas,  pour cela, il faut réintégrer les idées débattues  précédemment en début de séance, afin que ce soit la base des prochains débats.

Aurélien

Constate que les hommes politiques sont très éloignés des problèmes quotidiens des gens.
Constate que la rivalité droite gauche est désuète.
Constate qu’il y a peu de femmes en politique (ce soir la parité est respectée)
Propose de changer la constitution. S’interroge comment la construire ?
Propose le vote des lois et des amendements sur internet.
Propose l’indépendance des médias.
Propose de donner du temps car le temps économique n’est pas le temps démocratique.
Propose d’interdire la professionnalisation des élus.
Propose de réduire le nombre d’échelons pour plus d’horizontalité.
Propose de construire une bibliographie
Propose la fin du système monarcho-présidentiel

Clôture de la séance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *